Quand appliquer les engrais azotés ?

engrais azotés

Pour optimiser le rendement des cultures, l’emploi d’engrais reste jusqu’à présent le moyen le plus efficace. En plus d’augmenter le taux de nutriments dans les sols, ces compositions bien étudiées améliorent également la bonne croissance des végétaux. Si les fertilisants organiques sont toujours utilisés dans les plantations, d’autres solutions comme les engrais azotés sont aujourd’hui de plus en plus sollicitées pour leur grande efficacité. Mais qu’est-ce que c’est en réalité et quand faut-il y avoir recours ?

L’importance de l’azote pour les plantations

L’azote est sans nul doute un élément essentiel pour le bon développement des plantes. En réalité, les végétaux s’alimentent à l’aide de ce dernier puisqu’il se trouve être un constituant majeur des différents oligo-éléments comme les acides aminés, les protéines ou la chlorophylle. Pour cela, la présence d’azote dans le sol impacte directement le rendement et la qualité des plantations.

Malgré ce fait important, il peut parfois arriver que la quantité présente dans le sol soit insuffisante, rendant la production moins abondante, voire pauvre. Dans ce cas, l’utilisation d’un engrais azoté permettra d’apporter aux plantes les besoins en azote nécessaires pour se développer. Comportant un seul élément nutritif, les engrais azotés (ou engrais minéraux simples) vont, non seulement fertiliser efficacement le sol, mais également booster la production.

Sur le marché, il existe différents types d’engrais azotés : les ammonitrates (50 % d’azote ammoniacal et 50 % nitrique), l’urée (composée d’azote uréique à 100 %) et la solution azotée. Si vous avez des doutes lors de l’achat, n’hésitez pas à solliciter les conseils de votre fournisseur quant au choix et à l’utilisation des produits.

Engrais azotés : quelle solution faut-il choisir ?

La plupart des exploitants Français choisissent une solution azotée pour fertiliser leur culture. Contrairement aux ammonitrates et à l’urée, cette dernière permet d’obtenir des engrais avec des apports variés. La composition du fertilisant peut, en effet, être mesurée et dosée en fonction de différents facteurs ce qui garantit davantage les résultats recherchés.

Notez ainsi que les apports contenus dans une solution azotée dépendent du type de végétaux, de la nature du sol, des reliquats de la plantation précédente et de la région de culture. Bien entendu, d’autres éléments plus spécifiques peuvent s’ajouter à la liste, c’est pourquoi les conseils du fournisseur vous seront toujours utiles durant l’approvisionnement.

Selon les spécialistes, les engrais de type ammonitrate et urée ne sont pas recommandés pour toutes les plantations. En effet, bien qu’ils soient très efficaces, ils peuvent devenir agressifs pour les végétaux. Pour éviter une application intensive, de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers les solutions qui sont généralement composées de 3 types d’azote : uréique, ammoniacal et nitrique.

Comment utiliser les engrais azotés ?

Le plus souvent, les engrais azotés agriculture sont déposés à la main afin qu’ils soient bien intégrés dans le sol. Dans la majorité des cas, leur application est effectuée à la fin de la saison hivernale ou au tout début de la saison printanière. En effet, ces périodes marquent le stade de la reprise des végétations par conséquent, c’est le moment où les plantes auront le plus besoin de synthétiser des acides aminés, des protéines et de la chlorophylle. Les engrais vont alors les aider à mieux synthétiser, à avoir une bonne croissance tout en évitant les désagréments.

Pour plus d’efficacité, l’ajout des engrais devra être fragmenté en plusieurs passages. Cela permet d’apporter aux plantes la bonne quantité d’azote dont elles ont besoin. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un gaz de ce fait, il peut se volatiliser. Un troisième, voire un quatrième passage, sera donc nécessaire pour combler les quantités volatilisées. Surtout, pensez à bien vous renseigner auprès du fournisseur quant au dosage et à l’application du produit. Ceci, en vue d’obtenir un résultat optimal.

Quelles cultures souffrent le plus des intempéries ?
Agriculture : quelles sont les cultures les plus rentables ?