Agriculture bio : comment obtenir les labels biologiques ?

Actuellement, les produits bios se font de plus en plus rares sur le marché, mais ils sont surtout plus cher que les autres produits habituels. Cependant, il existe des clients qui ne consomment que ce type de produit classé bio. Pour pouvoir les différencier, sur les emballages de ce type de produit, il existe un logo de label bio.

La raison d’une mise en place d’un label ?

Un label est une certification qui garantit des aspects sur des produits ou des services. Il y a beaucoup de types de label selon le secteur d’activité. Ce label se matérialise par la présence d’un logo qui est la plupart du temps unique. Ici, par exemple, on parle de label agriculture bio. Ce type de label certifie que tous les produits du producteur ayant acquis ce label sont garantis bio. Pour avoir ce label, il y a plusieurs étapes à suivre et des vérifications effectuées par un organisme spécialisé. Le rôle de ce label est de garantir et de rassurer les clients de la qualité des produits certifiés bio. Un produit bio est un produit qui a été réalisé sans utilisation de produit chimiques. Le producteur doit s’engager à n’utiliser que des produits d’ordre biologiques.

Comment obtenir un label d’agriculture bio ?

Un label agriculture bio ou appelé aussi label AB assure à 95% que les produits utilisés lors de sa production sont bio. Pour avoir ce type de label, le producteur doit faire sa demande auprès du ministère de l’Agriculture. La seule condition pour obtenir ce label est que le terrain ne doit recevoir aucun traitement chimique ni de fertilisant chimique durant les trois dernières années. D’un autre côté, le ministère de l’Agriculture procède à des contrôles de temps en temps auprès du producteur. Cela pour assurer que le producteur n’enfreigne pas les règles sur l’utilisation des produits chimiques. En cas d’infraction, le label est directement retiré et le producteur sera pénalisé.

Les avantages d’un label agriculture bio

Le label agriculture bio rassure un client qui souhaite acheter des produits qui sont purs bio. Il garantit surtout au client que le produit est de bonne qualité. Ce type de label peut aussi protéger le producteur des plaintes des consommateurs. En effet, grâce à vérifications effectuées par le ministère de l’Agriculture, le producteur est protégé. Cependant, il faut noter que la labellisation est très chère et peut impacter sur le prix des produits. D’un autre côté, tout doit être en règle sur les chiffres ou le processus de production parce que le ministère est très strict sur ce genre de situation.

Quelles cultures souffrent le plus des intempéries ?
Agriculture : quelles sont les cultures les plus rentables ?